Commencement d’être

Marie Hercberg, L'oiseau

Nathalie Riera

       … blancs comme quitter le nid pour se désaltérer. Je me souviens, à mon retour, un nid calciné par le soleil.

        Ainsi serait le commencement d’être. Et toujours le même retour vers ces mêmes choses, autant qu’il m’en souvienne.

       Emmitoufler ma désolation ou m’en défaire, me dénouer, quand il peut faire beau dans l’immensité du désert.

(Tratto da Puisque Beauté il y a, 2010)