Archivi categoria: mohamed mbougar sarr

Vivere da stranieri a Aidone

Rudere Annunziata

Yves Bergeret
Mohamed Mbougar Sarr

Continua a leggere Vivere da stranieri a Aidone

Annunci

Cinq doigts / Cinque dita

Aidone, Castello di Pietratagliata

Yves Bergeret
Mohamed Mbougar Sarr

Cinq doigts
(à Aidone, en Sicile, décembre 2015)

Continua a leggere Cinq doigts / Cinque dita

Journal barbare

Massiccio del Vercors

Claude Guitton

Et les hommes vont dans la montagne
comme ils marchent dans la vie.
Humiliés par l’immensité.
Grandis par son écoute.

E gli uomini vanno in montagna
come camminano nella vita.
Umiliati dall’immensità.
Nobilitati dal suo ascolto.

Mohamed Mbougar Sarr

Continua a leggere Journal barbare

Quaderni di Traduzioni (XXI)

Quaderni di Traduzioni
XXI. Giugno 2015

Mont Aiguille

Mohamed Mbougar Sarr

__________________________
D’en haut (2014)
__________________________

D’en haut / Dall’alto (terza parte)

Bouquetin - Grand Veymont

Mohamed Mbougar Sarr

La prétention des hommes ne sert plus à rien, ici. Ils n’y sont plus que des éléments d’un espace qui les déborde, et qu’ils ne maîtrisent pas. Ils y sont l’égal de la marmotte, du loup, de l’alouette, de la pierre. Leur parole n’y est pas plus audible ou plus autoritaire ou plus légitime. Il n’y a rien qu’ils puissent imposer. Il faut accepter que la parole soit ouverte à tout ou se condamner. Il faut écouter ou se perdre. Il faut dialoguer ou mourir.

Continua a leggere D’en haut / Dall’alto (terza parte)

D’en haut / Dall’alto (seconda parte)

Le Grand Veymont et Mont Aiguille

Mohamed Mbougar Sarr

Représenter la montagne, c’était la préserver de l’oubli mais également de la malveillance: c’était traduire dans l’acte artistique à la fois un amour et un sacerdoce. Mais, surtout, c’était refuser qu’elle demeurât simplement un paysage: les signes lui donnaient vie, ils rendaient audible sa parole, et éclatante son action. Droite, grande, imposante, majestueuse, la montagne pour lui était une vigie dont les paroles étaient toujours propitiatoires, puisqu’elles disaient (mais que sacrifiait la montagne pour jouir de cette faveur?) ce qui arrivait, ce qui était au loin encore.

Continua a leggere D’en haut / Dall’alto (seconda parte)

D’en haut / Dall’alto (prima parte)

Mont Aiguille

Mohamed Mbougar Sarr

On ne lutte pas contre la montagne, on ne rivalise pas avec elle. C’est sot. On la comprend. On l’accueille. C’est-à-dire on l’accompagne. Il faut que tu arrives à marcher à la cadence de la montagne, en l’écoutant te dire comment marcher. C’est ça, avoir l’expérience de la montagne: écouter, et exprimer dans son pas ce qu’on écoute, ce qu’on voit, ce qu’on sent. Marcher dans la montagne, c’est lire son espace, ce qui y fut, et ce qui y fut bâti, écrit, posé…

Continua a leggere D’en haut / Dall’alto (prima parte)

Quaderni di Traduzioni (XX)

Quaderni di Traduzioni
XX. Aprile 2015

Yves Bergeret - Hamidou Guindo

Yves Bergeret

__________________________
L’étranger à qui j’offre mon nom
(2008-2015

__________________________